Dilemme : On ne vend pas des chaussures à crampons à la pharmacie

Dilemme : On ne vend pas des chaussures à crampons à la pharmacie

Hier après une longue journée de dure labeur, un mal de tête assez tenace m’a conduit à la pharmacie pour trouver des calmants. Juste devant la pharmacie, je croise trois jeunes garçon, 15-17 ans au grand maxi qui se posent des questions et hesitent d’agir. J’entre à la pharmacie où une bonne dame me donne Efferalgan  Effervescent.

Et pendant ce temps à la pharmacie

Je passe 5 minutes à papoter avec elle et quand je sors, les jeunes gens sont toujours là à se poser des questions. L’un d’eux prend courage et avec la politesse sèche du français actuel, me demande si je ne pouvais acheter pour eux des Bottines. Evidemment j’avais compris mais j’ai fait mon semblant en répondant : On ne vend pas des chaussures à crampons à la pharmacie ! Son courage se noie tout d’un coup tandis que celui d’un autre émerge : et il répliqua en disant les capotes… Ah Okey ! Calmement je leur pose la question sur ce qu’ils voulaient en faire. Ils me répondent tous : Tu rigoles ou quoi ?

Les condoms, personne ne les achète pour personne

Enfin, s’ils pensent être assez grand pour faire ce que je pense, ils n’ont qu’à entrer et demander des capotes eux même. Personne ne les achetait pour moi. Mais ils ont honte et je peux comprendre pourquoi. Du coup des questions me traversent mon cerveau : Des ados comme ça qui veulent des capotes, ce n’est surement pas pour en faire des ballons.

Maintenant ,si je ne les aide pas à s’en procurer, ils trouveront surement quelqu’un qui le fera. Je deteste renvoyer aux autres des problèmes qui se présentent à moi. Et si par malheur ils ne trouvaient personne, ils iront tout de même faire ce qu’ils ont prévu de faire. C’est comme si je les laissais aller avoir des rapports sexuels non-protégés avec on ne sait qui, avec les conséquences que nous connaissons.

En même temps si je leur en procurais, j’encouragerais des ados inexpérimenté aller avoir des rapports sexuels précoces avec on ne sait qui.

Dilemme donc !

Ailleurs sur le web

Laisser un commentaire